La Groupama Race 2012 est terminée. Vive la Groupama Race 2014 !

19  Sep.  2012 -  08h 16

Les 20 bateaux et 136 marins sont à bon port, c'est l'heure des premiers bilans et des retours d'expérience sur cette 3ème édition de la plus grande banane olympique du monde.

Le dernier bateau de la flotte, un Beale 33 a passé la ligne d'arrivée, samedi 15 septembre à 10h 15mn après 5 jours 23 heures 24 minutes et 45 secondes. Deuxième plus petit bateau de la flotte, Beale avait à son bord seulement trois membres d'équipages. A l'arrivée, le skipper, Gustave Cheron, le visage fatigué et les traits tirés semblaient néanmoins aux anges : «  la Groupama Race est une course merveilleuse, à condition de bien préparer son bateau ». Gustave, « sa femme et son pôte » - c'est de cette façon que le skipper a présenté son équipage - ont pris des surfs a plus de 15 nœuds, ont navigué sous deux ris et petits génois avec plus de 35 nœuds au près, avant de terminer la course par 15 heures de pétole. A l'arrivée rien à signaler : « pas même une manille de tordue ».

Tactique et inoubliable

A bord de Lapita Team Aus, l'équipière australienne, originaire de Melbourne, Kathy MacFarlane, partage le même avis. Classée 11ème en temps compensé IRC, sur un First 36,7 Kathy, cette ex championne d'Australie sur différents supports (Flying Ant, 125, Tasar, Fireball ) annonce vouloir déjà participer de nouveau à la prochaine édition en 2014. Ravie, elle recommande l'épreuve à tous les marins kiwis et australiens tout en insistant sur « le côté tactique avec 300 milles de près et 300 milles de portant, ainsi que la beauté de la côte sauvage calédonienne ».

Doublé en compensé et réel pour Mange Mieux Bouge Plus

Arrivé en tête après 4 jours 46 minutes et 45 secondes de course, devant le bateau néo-zélandais, Bull Rush, les Calédoniens du Sydney 38, Mange Mieux Bouge Plus réalisent le doublé. Ils remportent l'épreuve en temps réel et également en temps compensé. Pour le skipper Hervé, «  la victoire s'est jouée sur 3 à 4 options tactiques, avec un équipage qui n'a jamais rien lâché ». BCI Radical Concept se classe deuxième, à seulement 6minutes. Une certaine déception pour Philippe Mazard, le vainqueur 2010, qui s'engageait « pour gagner ».

« Cette course a un fort potentiel »

Après 6 jours de course et une très belle remise des prix, le rideau se baisse sur cette 3ème édition de la Groupama Race. Pour le directeur de course, Charles Cali, «  le bilan est très positif malgré des conditions météorologiques difficiles. Les marins et les bateaux étaient très bien préparés, et l'organisation a mis en place les moyens qui nous permis de bien sécuriser la course. Les équipages étrangers sont enchantés. L'épreuve les accroche, certains sont venus pour apprendre et comprendre, ils reviendront pour gagner. C'est indéniable, cette course séduit par le coté exceptionnel de son parcours, avec les nombreuses options et choix tactiques qui s'offrent aux marins ». Selon Denis Thompson, directeur de course de nombreuses régates internationales, embarqué en tant qu'observateur technique à bord bateau comité est également séduit «  cette course a un fort potentiel, il faut désormais trouver un positionnement judicieux dans le calendrier pour qu'elles intéressent de nombreux bateaux australiens et néo-zélandais ».


Rendez-vous en 2014

Lors de la remise des prix, les organisateurs de la Groupama Race, le président du Cercle Nautique Calédonien, Jean Michel Langé et le Directeur de Groupama Gan Pacifique, Jean-Baptiste Desprez, nous ont dors et déjà donné « rendez en vous en 2014 ».


Résultas Groupama Race 2012

Quel prochain bateau réalisera le doublé réel/compensé ? Verdict dans les éditions à venir !
Quel prochain bateau réalisera le doublé réel/compensé ? Verdict dans les éditions à venir ! Patrice Morin
Retrouvez les articles avec les mêmes mots clé :
Cet article a été lu : 2731 fois

 Pour suivre l'actualité de la Groupama Race, abonnez-vous à notre lettre d'information.

captcha