Ilbidun Lau abandonne après une avarie de safran

11  Sep.  2012 -  09h 04

Retour à Nouméa dans la matinée.

Hier à 6h53, 20 heures après le début de la course, ce Class 40, parti dans un long surf à 14 nœuds a brisé en partie ses deux safrans. Le skipper, Oyer Etche Garay, naviguait sous spi à une vitesse de 8 à 9 nœuds, entre Lifou et Thio.

Immédiatement, il a informé l'organisation et la direction du comité de course qu'il se retirait de la compétition, que son bateau restait manœuvrant ( avec le reste des safrans toujours immergés) et qu'il rentrait sur Nouméa, sous voile, par ses propres moyens. L'organisation de la Groupama Race a alors informé les secours en mer.

Grâce au suivi en temps réel par satellite, les secours pouvaient suivre en permanence la position, le cap et la vitesse de ce bateau. Dans l'après midi, tirant des bords par 15 nœuds de Sud Est, Oyer Etche Garay a demandé au PC secours en mer une assistance afin de pouvoir rentrer dans le Canal de la Havannah et de Woodin en toute sécurité. A 17 heures, la vedette de la SNSM a été mobilisée et dépêchée sur place. Dans la matinée Ibildun Lau aura rejoint sa place de port à Nouméa.

Un grand merci à toutes les équipes bénévoles de la SNSM et au PC secours mer, partenaire essentiel au bon déroulement de la course.

Ilbidun Lau abandonne après une avarie de safran.
Ilbidun Lau abandonne après une avarie de safran.
Retrouvez les articles avec les mêmes mots clé :
Cet article a été lu : 2771 fois

 Pour suivre l'actualité de la Groupama Race, abonnez-vous à notre lettre d'information.

captcha