Bienvenue au Paradis…

17  Jui.  2018 -  06h 05

Tous les modèles météo ont été croisés : le départ se fera dans un petit temps avec 7-8 nœuds orienté Est-Nord/Est, sur un plan d’eau plat, un temps clément et une température de 26°C.

Cette « météo paradisiaque » pourrait pourtant ressembler à un véritable « cauchemar » pour nos 300 marins. « Le départ et les premières heures de course pourraient  s’annoncer décisifs ». Selon le directeur de course australien, Denis Thompson,  «  les milles gagnés ce dimanche et lundi matin seront déterminants pour le résultat final de la course » . 654 milles nautiques sont à parcourir autour du plus grand lagon du monde. 

Tactique et …

Pour tirer son épingle du jeu, les meilleurs devront avoir passer le canal Woodin dans le Sud de la Grande Terre, en fin d’après midi, avec la marée.  Les petits bateaux, plus légers seront avantagés dans le petit temps. Les plus gros, devront la jouer tactique pour prendre un départ correct et composer au mieux avec des conditions  “légères”. Sur la base de ces premières prévisions, les premiers bateaux devraient arriver mercredi midi, le gros de la flotte vendredi et samedi.

Pour Lisa Blair, skipper du deuxième équipage  100 % féminin Dove - Défi des Filles, un Young 11, "ce temps très changeant rend la course très  tactique. Depuis une semaine, je regarde les prévisions tous les jours et chaque jour c’est différent. En ce moment, le routage nous conduit jeudi soir ou vendredi matin. Espérons que la bascule de vent annoncé mardi amènera  des vents plus forts".

Lundi, le temps se maintient une bonne partie de la journée avant de se renforcer dans l’après-midi. Mardi, le vent s’orientera Ouest – Sud Ouest aux alentours de 15 noeuds avec des averses fréquentes. De “meilleures” conditions  pour les 23 bateaux de la flotte ?!

Retrouvez les articles avec les mêmes mots clé :
Cet article a été lu : 211 fois

 Pour suivre l'actualité de la Groupama Race, abonnez-vous à notre lettre d'information.

captcha