Sail Nouméa : c’est parti !

01  Jui.  2018 -  11h 32

Ce samedi matin, 37 bateaux prendront le départ de la Sail Nouméa.  Les deux tiers de la flotte partiront d’Australie, le reste de Nouvelle-Zélande. Tous convergent vers Nouméa, qui pour l’occasion sera le centre de la voile dans le Pacifique. 

C’est l’effervescence « au Bout du Monde ».  Organisateurs et partenaires s’activent. Pour la première fois tous les bateaux engagés seront accueillis à Port Moselle, et amarrés sur le même ponton. Un village, des soirées, un marché artisanal attendent les marins et le public local et international.

Pour Philipe Mazard, président du Cercle Nautique Calédonien, « plus de 40 bénévoles sont prêts à l’action. Tous ces équipages seront accueillis chaleureusement.  Avec la Sail Nouméa et la New Caledonia Groupama Race, dix jours plus tard, le mois de juin sera  un moment fort du 70ème anniversaire du Club, et une occasion exceptionnelle de promotion de la destination Nouvelle-Calédonie». 

Mettre la carte avec Ilot bleue : A vol d’oiseau, la distance entre Auckland-Nouméa et Sydney-Nouméa est quasiment la même, environ 1000 milles (1852 km) 

Un retour après presque 30 ans d’absence !

La dernière régate hauturière en provenance de Sydney datait de 1991 ! Samedi matin, après 27 ans d’attente, sera donné le départ de la PONANT Sydney Nouméa Yacht Race. Vingt deux monocoques seront au départ, dont le skipper Calédonien, Jean-Luc Esplaas, à bord de son 41 Sud.  La course pourrait se jouer sur un bord, avec mille soixante quatre milles à parcourir, avec 15 à 25 nœuds de vent, au portant (dans le dos).

Pour les Néo-Zélandais, le vent annoncé  au départ devrait être de la même force… mais dans la direction inverse ! Les 9 bateaux engagés pour les 998 milles auront donc un départ  plus difficile, avec du près (vent de face) et du travers. Une météo qui pourrait s’arranger à partir de dimanche quand la dépression touchera  l’île du Nord. Un vent de travers, de plus de 15 nœuds, est alors attendu. Espérons que la météo destructrice de la dernière édition, en 2012, reste un lointain souvenir.

Autraliens, Néo-Zélandais, Calédoniens : une course pour les départager !! 

Six autres bateaux convergent en croisière à Nouméa. Ils retrouveront les 31 autres à Port Moselle.  Mais avant, tous participeront à la CMA CGM Race : une course pour se rassembler et se (dé)partager ! 

Qui sera le plus rapide ? Quelle nation a le meilleur équipage ? Pour les départager, CMA CGM crée l’évènement : un course dans le lagon, entre le Phare Amédée et la ligne d’arrivée, Baie de la Moselle ! Il n’y a pas d’heure précise pour le départ. Le chrono se déclenche après le passage d’une ligne virtuelle à l’entrée du lagon, à la hauteur du phare Amédée.  

Cette course est ouverte à tous : aux participants de la Sail Nouméa, et à tous les motivés qui passeront au Cercle Nautique Calédonien récupérer une balise de géo positionnement en temps réel. 

Kiwis, Wallabies, Cagous : à vos marques, prêts, « go » !

Suivre la PONANT Sydney Nouméa Yacht Race :  http://noumea.cyca.com.au/tracker/

Suivre la Auckland Nouméa Yacht Race :  http://aucklandnoumea.com/tracker/ 

A vol d’oiseau, la distance entre Auckland-Nouméa et Sydney-Nouméa est quasiment la même, environ 1000 milles (1852 km)
A vol d’oiseau, la distance entre Auckland-Nouméa et Sydney-Nouméa est quasiment la même, environ 1000 milles (1852 km)
Retrouvez les articles avec les mêmes mots clé :
Cet article a été lu : 414 fois

 Pour suivre l'actualité de la Groupama Race, abonnez-vous à notre lettre d'information.

captcha